SuiteLes Charmes de l'Humilité
AccueilLe bon Dieu Se plaît à combler de grâces des âmes parfois bien imparfaites, ayant bien des misères et des fautes à se faire pardonner. Pourquoi? Dieu sait que ces âmes, conscientes de leurs misères, ne Lui voleront pas Sa gloire et c’est pourquoi Il les comble. C’est ce qu’Il a fait à l’égard des premiers Apôtres. Ces hommes plutôt grossiers n’avaient pas beaucoup de vie spirituelle. Ils étaient assez terre à terre et avaient mené une petite existence sans grand idéal. Mais quand ils ont connu Notre-Seigneur, ils L’ont généreusement suivi. À Son école ils ont franchi les degrés de la vie spirituelle et sont devenus de grands Saints, les piliers de la sainte Église.
Un atout majeur De nos jours, on a facilement tendance à considérer l’humilité pratiquement comme un défaut plutôt que comme une vertu, sinon presque une disgrâce. C’est qu’on l’interprète comme un simple abaissement, une diminution de soi sans connaître les charmes de cette vertu et ses avantages, même dans l’ordre humain. Oui, l’humilité pratique est une vertu des plus aimables, même aux yeux des mondains. Bienheureux les doux, car ils posséderont la terre, a dit Notre-Seigneur. Cela signifie que l’humilité donne la clé des coeurs. Souvent nous sentons un froid, nous sentons que les coeurs se ferment autour de nous. Peut-être est-ce parce que nous n’avons pas assez d’humilité? Voyez les petits enfants: grâce à leur simplicité, tous les aiment et en sont charmés. Même des gens très durs, barbares, se laissent attendrir devant un petit enfant. On dirait que tout ce qu’il y a de tendresse en eux se réveille devant la simplicité enfantine. Eux qui étaient durs deviennent subitement remplis de délicatesse. Pourquoi? Ils ne le savent pas au juste, mais ils sont sous le charme. La simplicité, l’absence de tout déguisement, voilà ce qui ravit et qui donne aux petits la clé des coeurs. Comme c’est beau l’humilité! Il n’y a pas de plus grande chose sur la terre. C’est beau pour les humains et c’est beau pour le Ciel qui est en admiration et s’incline vers les humbles. L’humilité vainc et désarme même les ennemis. J’en ai fait l’expérience... L’imitation de Jésus-Christ dit que l’homme qui s’humilie contente tout le monde. Oui, tout le monde devient de bonne humeur par l’humilité, tandis que lorsque par orgueil on veut triompher, gagner sur les autres, avoir le dernier mot, on indispose tout l’entourage. L’orgueil est détestable aux yeux de tous, même aux yeux des orgueilleux. Oui, chose étrange, les orgueilleux attendent l’humilité des autres. Lorsqu’ils ne la trouvent pas, ils sont froissés, ils s’indignent, ils protestent. On entend souvent dire par de grands orgueilleux: «Ah! Untel, comme il est arrogant! J’ai peine à le supporter. Il pue l’orgueil.» Cela démontre qu’on éprouve une certaine répugnance pour les orgueilleux, même si l’on est soi-même bien orgueilleux. Par contre, rien de plus beau que le spectacle des âmes qui s’humilient. À quelqu’un qui admet: «Oui, c’est vrai, j’ai eu tort», tout de suite on est prêt à pardonner et le bon Dieu le premier. L’humilité est la vertu qui touche au point sensible de Dieu et fait qu’Il ne peut rien nous refuser. Et autant cette humilité est chère à Dieu, autant elle est terrible à l’enfer. Même déjà en ce monde, l’humilité reçoit sa récompense, car l’humble étant facilement abordable, on recherche sa compagnie. Il est cher à tous. Parfois sa seule présence peut guérir les orgueilleux parce qu’ils se sentent tellement ridicules qu’ils sont pour ainsi dire obligés de se mettre à pratiquer l’humilité eux aussi. On pourrait dire que l’humilité est une vertu contagieuse. Ce qui attire la grâce Dieu donne Sa grâce aux humbles et résiste aux superbes. Oui, Il la donne. Quand même vous auriez tous les défauts possibles, si vous avez l’humilité, vous irez très loin dans la vie spirituelle. Par contre, si vous avez toutes les vertus et que vous n’avez pas l’humilité, vous n’avez rien. La grâce de Dieu est promise aux humbles et plus nous serons humbles, plus nous recevrons cette grâce avec abondance. Souvenons-nous sans cesse que Dieu exalte l’humble et abaisse l’orgueilleux. C’est l’histoire de tous les Saints; c’est aussi l’histoire de toutes les âmes qui se sont perdues, même après avoir été un certain temps très vertueuses dans leur vie. On voit parfois des âmes qui, après plusieurs années de vie spirituelle, abandonnent le service de Dieu. Elles deviennent très mondaines, tournent mal, prennent même un mauvais chemin. Que s’est-il donc passé? On a pourtant connu ce religieux: un brave homme très pieux apparemment et qui avait une vie régulière. Eh bien, la grâce a manqué. Et pourquoi a-t-elle manqué? Parce que d’une façon ou d’une autre, cette personne a manqué d’humilité. Certaines âmes se sentent faiblir à un moment donné. C’est peut-être une punition de leur orgueil. Ce sont peut-être des âmes qui s’admirent, qui sont remplies de complaisance en elles-mêmes. Et Dieu voulant détruire cette complaisance, Il les laisse tomber. Nous pouvons dire que les chutes lamentables que certaines âmes connaissent sont souvent la punition de l’orgueil. Voulons-nous être toujours victorieux? Soyons humbles! Le démon est impuissant contre les humbles; il ne peut pas les faire dévier même s’ils ont un passé chargé. C’est pourquoi Notre-Seigneur a dit: «Je prendrai des pécheurs et J’en ferai des saints.» Il le fera moyennant qu’Il trouvera l’humilité en eux. Amenez-moi une âme humble qui ne se démentit pas dans l’humilité et je vous garantis le salut de cette âme. Par contre, amenez- moi une âme très vertueuse mais sans humilité: je ne vous garantis rien, elle ne pourra pas aller bien loin. Dieu prépare des surprises pour les orgueilleux. Il peut les laisser avancer un certain temps par leurs propres moyens, mais à un moment donné ils fléchissent, ils ne peuvent plus passer à travers certaines circonstances difficiles. Aujourd’hui, la sainteté, ce n’est pas la prière, ni les visions ou les révélations, ni la science de bien parler, ni les cilices, ni les pénitences; c’est l’humilité... Le Seigneur a dit: C’est le siècle où le serpent a pris des ailes; c’est pourquoi Je vais purger la terre... Qui donc pourra être sauvé? C’est celui qui demande l’humilité et qui la pratique... Le coeur humble est le vase, le calice qui tient Dieu. (BSE MARIE DE JÉSUS CRUCIFIÉ EN EXTASE)