Sommaire RecueilMISÉRICORDE, BONTÉ, LES SAINTS DÉSIRS
Sainte Mechtilde vit Notre-Seigneur tenant en ses Mains comme un cerceau de bois sec, auquel Il attachait de très belles roses, en disant:«Il n’y a point de pécheur dont le coeur soit si desséché qu’il ne puisse reverdir sur l’heure s’il se repent. Et J’incline aussitôt sur lui mon Coeur avec autant de douceur et de clémence que s’il n’avait jamais péché.»
Dieu le Père à sainte Catherine de Sienne: «Le prix du Sang précieux qui a été payé pour l’homme, doit mettre dans son coeur une espérance ferme et la certitude de son salut. Il M’a offensé par tous les membres de son corps; mais Jésus, mon Fils bien-aimé, a souffert d’affreux tourments dans tous les siens et a tout réparé.» Notre-Seigneur à la Vénérable Benigna: «La confiance est la clef qui ouvre les trésors de mon infinie Miséricorde; le péché de défiance Me blesse plus que les autres péchés, parce que la défiance blesse mon Coeur au plus intime. J’aime tant les hommes! Écris, ma fille, que J’éprouve dans une âme confiante un Plaisir indicible.» Notre-Seigneur à la vénérable Mère de Bourg: «Tes péchés non seulement sont effacés et pardonnés, mais encore ils sont devenus un ornement pour ton âme, par les actes de repentir que la Grâce t’a fait produire.» Notre-Seigneur à sainte Marguerite-Marie: «Offre-Moi à mon Père pour fléchir sa Miséricorde. Une âme juste peut ainsi obtenir le pardon pour mille criminels.» Notre-Seigneur à sainte Marguerite-Marie: «Mon Coeur est si passionné d’Amour pour les hommes que, ne pouvant plus contenir ses Flammes, il faut qu’il les répande par ton moyen pour les retirer de l’abîme de perdition. Vois jusqu’à quel excès Je les aime!... et Je ne reçois que de l’ingratitude. S’ils rendaient quelque retour à mon Amour, J’estimerais peu ce que J’ai fait pour eux.» Notre-Seigneur à la Bienheureuse Varani: «Lorsque, avant la Cène, Je lavais les pieds de Judas, Je pleurais amèrement, mes larmes arrosaient ses pieds; mais il n’y prenait point garde et Je disais en mon Coeur: “Adieu, Mon fils, voici le dernier service qu’il Me sera donné de te rendre”. «Je caressais en quelque sorte ses pieds et les baisais avec une tendre compassion...» Notre-Seigneur à sainte Mechtilde: «Au baiser de Judas, mon Coeur ressentit un tel Amour que, s’il se fût repenti, Je faisais par ce baiser, de son âme, mon Épouse.» Notre-Seigneur à sainte Marguerite-Marie: «Mon Amour est le divin purgatoire où tu dois te purifier tout le temps de ta vie.» Notre-Seigneur à sainte Mechtilde: «Sache bien que toutes les fois que l’âme résiste à une tentation et se propose en son coeur de mourir plutôt que de vouloir pécher, sa résolution est aussitôt reçue devant Dieu, comme si elle avait accompli cet acte héroïque de vertu.» La sainte voyait la multitude innombrable des pécheurs s’approcher du Sauveur, portant leurs péchés sur les épaules et, quand ils les eurent déposés à ses Pieds, ces péchés furent changés en bijoux d’or. Ceux qui avaient résisté avec de grands combats avant de faillir, les retrouvaient sous la forme de boucliers d’or; ceux qui avaient plus de regret d’avoir offensé Dieu que d’avoir encouru le châtiment, les voyaient se changer en joyaux précieux; d’autres les virent se transformer en noeuds d’or et en anneaux de grand prix, comme ceux dont on se sert dans les fiançailles. D’autres enfin les voyaient comme des encensoirs d’or, d’où montait vers Dieu un encens d’agréable odeur. Notre-Seigneur à la Vénérable Benigna: «Je ne cherche que misères à consumer, imperfections à détruire, volontés faibles à fortifier. Je vais à la recherche de ceux que le monde méprise, abhorre, abandonne, et après les avoir convertis par les industries de ma Miséricorde, j’en fais des chefs-d’oeuvre de sainteté s’ils correspondent à ma Grâce. Ces âmes, monuments vivants de ma divine Bonté, resplendiront comme des pierres précieuses et seront la couronne de ma Miséricorde.» Notre-Seigneur à sainte Mechtilde: En songeant que Moi, J’ai été pour toi attaché à la Croix, toutes les délices et les douceurs de ce monde te seront comme une croix amère. La créature, comme telle, ne t’inspirera que mépris et dégoût. Tu tiendras ton coeur libre de tout ce qui est terrestre, ne t’occupant nullement des actions des hommes. «Tu te rappelleras, au souvenir de ma Résurrection, qu’après ta mort, tu te reposeras dans une Union bienheureuse où, devenue un seul esprit avec Moi, tu jouiras de Moi-même; Union qui commencera dès cette heure, par l’accord de ta volonté à la Mienne, dans le bonheur comme dans la contrainte. Vis totalement pour Moi, comme si tu n’étais autre chose qu’un vêtement dont Je Me couvre pour exécuter ma Volonté.» Notre-Seigneur à sainte Mechtilde: «Que celui pour qui tu Me pries essuie, avec la douce étoffe de mon Humanité, tout ce qu’il y a de répréhensible en son âme; qu’il se souvienne que Je suis son Frère et que Je pardonne à l’homme dès qu’il se repent. Qu’il prenne garde à ne point laver ses taches avec trop de rigueur, c’est-à-dire sans considération de ma Bonté. En les essuyant trop rudement, il déchirerait plutôt son vêtement qu’il ne les guérirait. «Ma Miséricorde s’incline aux prières et aux misères des hommes pas le moindre soupir qui ne soit entendu. Je répondrai pour eux auprès de Dieu mon Père. J’offrirai ma très sainte et très parfaite Vie sur la terre, avec tout le fruit de mon amère Passion pour tous leurs péchés. En sorte que par Moi, tout ce qui est de l’homme recevra son supplément et sa perfection. Est-ce que Je ne suis pas d’un Prix si inappréciable qu’il est capable d’acquitter toutes les dettes et de suppléer à toutes les misères» Notre-Seigneur à sainte Mechtilde: «Celui qui est lié n’a plus de puissance et on peut lui enlever tout ce qu’il possède. J’étais, en mourant, attaché à la Croix sans pouvoir Me mouvoir, en signe que Je laissais à l’homme tout le Bien que J’avais acquis durant ma Vie mortelle, tout le Bien que Je possédais comme Dieu et comme homme; tout a été abandonné ma Passion, mes Oeuvres, mes Mérites; et l’homme peut M’enlever en toute confiance ce qui est à Moi. Tout mon Désir est qu’il jouisse de tous mes Biens. S’il implore ma Miséricorde, ses crimes sont livrés à l’éternel oubli.» Notre-Seigneur à une âme: «Le désir et la bonne volonté sont deux liens de soie avec lesquels on Me retient doucement attaché à son âme. Les pensées inutiles qui surviennent ne sont pour ainsi dire pas des fautes, pourvu qu’on ne s’y arrête point avec délibération lorsqu’on s’en sera aperçu. «Je veux être l’objet de ton intelligence; Je veux être l’oeuvre de tes mains et M’identifier à toutes tes actions et à tous tes mouvements. Partout où tu es, là est mon Ciel. Que tu dormes, que tu manges ou que tu fasses tout autre chose, ma Demeure est toujours en toi.» Sainte Mechtilde se lamentait d’avoir perdu beaucoup de temps et d’avoir agi en ingrate. Notre-Seigneur lui dit: «Ne te trouble pas, ma fille; Je suppléerai pour toi à toutes les négligences et J’acquitterai toutes les dettes. Je te donne toutes mes Oeuvres, en sanctification et en supplément des tiennes.» Sainte Mechtilde: “Seigneur, dites-moi ce qu’est vraiment mon corps?” «Ton corps n’est rien autre chose qu’un vil sac dans lequel est enfermé un cristal qui contient une précieuse liqueur. Et de même qu’on aurait grand’soin d’un tel sac, se gardant bien de le jeter de côté et d’autre, de peur de casser le cristal et de perdre la liqueur, ainsi l’homme doit, à cause de l’âme qui contient en elle la Grâce divine et l’Onction du Saint-Esprit, ménager son corps.» Sainte Mechtilde voyait le Sauveur porter sa Croix et la foule arrivait, et chaque personne se déchargea de tout ce qu’elle avait de lourd et pénible, sur la Croix du Rédempteur. Il recevait tout avec Bonté, et le portait sur sa Croix avec Joie et Patience. Sainte Mechtilde priait pour une personne quelle savait être en mauvaise disposition, et elle ressentait certains mouvements d’indignation parce que cette personne restait incorrigible. Et le Dieu de Suavité lui dit: «Voyons, cède-Moi, et prie bien pour elle et pour les pauvres pécheurs que J’ai si chèrement rachetés, et dont Je désire si fort la conversion.»
Accueil